Menu:

 

1 / Formulaire 2021.

2 / Nouvelle exposition ? 

3 / Risque d'annulation.

4 / Les dates 2022 - 2023.

5 / Nouvel exposant.

6 / Points important du règlement. 

7 / Risque Covid Extérieur

 

 

 

1 / FORMULAIRE :

 

Pour participer à nos fêtes des plantes il faut soit avoir participer en 2020, sauf indication contraire du commissaire d'exposition.

Pour les nouveaux exposants : Avoir eu une confirmation par e-mail ou par téléphone du commissaire d'exposition (Mickaël MOREAU) 

 

Formulaire exposant fête des plantes 2021 cliquez sur le logo pdf, attendre quelques secondes

 

 

 

 

2 / NOUVELLE EXPOSITION ? :

Certaines fêtes des plantes, notamment celle organisées par des administrations, et celles en entrées gratuites comme Rouen qui annonçait 90 k visiteurs risque d'être annulées.

La jauge est normalement fixée à 1000 visiteurs maximum.

Si vous avez des dates de libres en mai, juin, octobre..., n'hésitez pas à envoyer un sms 06 13 48 27 77 en indiquant la (les) date(s), et éventuellement une zone géographique à étudier pour une éventuelle nouvelle exposition.

 

 

3 / RISQUE D'ANNULATION Covid19:

 

L'organisation souhaite maintenir les événements 2021, en cas de doute avec la situation sanitaire et l'administration, la décision de l'organisation est prise 10 jours avant l'exposition. Notre objectif est de maintenir autant que possible.

En solidarité avec vos professions, en cas d’annulation d’une fête des plantes, le chèque correspondant à votre emplacement ne sera pas encaissé, sauf dans le cas d'un repport avec votre accord, le chèque sera détruit, de même pour le dépôt de garantie.

Merci de consulter en amont les recommandations de l’agence régionale de santé concernée au moment de l’évènement, gants, masques, gel hydro-alcoolique, rendu de monnaie…  Nous les rappellerons également ici.

En cas d'annulation: Nous vous l'annoncerons en premier sur www.fetedesplantes.fr, puis par sms, ensuite par téléphone, enfin par e-mail pour ceux n'ayant pas répondu.

 ____________________________________________________________________

 

4 / ANNÉE 2022 - 2023

 Sous réserve de modification, de validation de l'organisation et des propriétaires des lieux:

 

2022  =     CREULLY  16-17 juillet ou 23 - 24 juillet 2022  // LE BOISGELIN  13 - 14 août 2022.

2023  =     CREULLY 15-16 juillet ou  22 - 23 juillet 2022  // LE BOISGELIN 12 - 13 août 2023.

 

 
5 / NOUVEL EXPOSANT :
 

Nouvel exposant = l'ensemble des demandes sont à effectuer si possible par courriel " Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."

ou à défaut par téléphone "06 13 48 27 77"  Mickaël Moreau


L’organisation conserve le droit de refuser des inscriptions.

Notamment en cas de surreprésentation d’une catégorie. Ceci afin de conserver une homogénéité dans l’offre au public.

Les inscriptions se font par ordre d’arrivée des inscriptions dans la limite des places disponibles.


 _____________________________________________________________________

 

6 / RAPPEL DE QUELQUES POINTS DU RÈGLEMENT :


Chaque exposant doit :


- être professionnel, reconnu en tant que tel par l’administration et être couvert par une assurance responsabilité civile d’exposition.

- respecter la réglementation et les normes françaises en vigueur.

- afficher le nom et les prix pour tous les produits à la vente.

- pour les végétaux ils se doivent d’être en parfaite santé, exempts de maladie ou parasite.


   
Il est interdit :

- de vendre un ou des produits non mentionnés dans le formulaire de demande d’inscription.

- de circuler avec un véhicule dans l’exposition pendant les horaires d’ouverture au public.

- de démonter les stands avant la fermeture au public et la sortie des derniers visiteurs de l’exposition.



Chaque exposant s’engage :

- à respecter les lieux et rendre l’emplacement et les allées aussi propres qu’avant l’exposition et de repartir avec ses déchets. (ni l’organisation, ni les communes qui accueillent nos expositions ne les gèrent)

- à respecter, l’organisation et ses représentants, le ou les propriétaires des lieux, et les représentants administratifs.

- à lutter contre la grivèlerie.

 

7 / Risque covid extérieur:

 

"Il faut distinguer deux situations : la première, être en extérieur, aller dans des jardins, des forêts, où le risque est probablement extrêmement résiduel",

 

"Deuxième situation : celle où l'on va se rassembler lors d'attroupements, collés, où l'on va parler, on va crier, on va chanter, on va postillonner, et on va créer des aérosols de gouttelettes dans des situations extrêmement à risque d'inhalation." Le principal, encore une fois, est donc de respecter au maximum la distanciation et les gestes barrières. 

 

Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond Poincaré de Garches

 

Oui, mais limité, selon une étude américaine

Le risque existe bel et bien, selon les scientifiques. Mais il s'agit d'un danger le plus souvent limité. Une grande étude s'est intéressée à la question, chapeautée par des chercheurs américains. Elle conclut que sur 25.000 personnes atteintes de Covid-19, 6% seulement ont été contaminées en extérieur. Et ce le plus souvent lors de rassemblements dans des zones restreintes, où la distanciation sociale n'était donc pas respectée.

Cette question s'était déjà posée lors de la Fête de la musique en juin dernier en France, ou lors de précédents rassemblement dans les parcs ou le long des quais des grandes villes quand le soleil pointait le bout de son nez. Verdict : aucun cluster lié à ces moments précis n'a pu être identifié. 

Mais attention : il faut respecter le masque et la distance

Ce qui ne veut pas dire pour autant dire qu'il n'y aucune contamination à l'extérieur. "Il faut distinguer deux situations : la première, être en extérieur, aller dans des jardins, des forêts, où le risque est probablement extrêmement résiduel", détaille Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond Poincaré de Garches. "Deuxième situation : celle où l'on va se rassembler lors d'attroupements, collés, où l'on va parler, on va crier, on va chanter, on va postillonner, et on va créer des aérosols de gouttelettes dans des situations extrêmement à risque d'inhalation." Le principal, encore une fois, est donc de respecter au maximum la distanciation et les gestes barrières.